Participation en qualité de chercheurs invités aux Journées scientifiques VIVRA / ECRIRE « 3-Les aspects méthodologiques et épistémologiques de l’étude des compétences mises en acte dans l’activité concrète », Genève, 30-31 Octobre 2023

Cliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

FILLIETTAZ, Laurent – Identifier et développer des compétences interactionnelles dans le travail d’accompagnement : les apports de la méthodologie de l’analyse collective des interactions. In Journées scientifiques ECRIRE (org. Nathalie Muller Mirza, Vittoria Cesari Lusso & Antonio Iannaccone) : 3.Les aspects méthodologiques et épistémologiques de l’étude des compétences mises en acte dans l’activité concrète. Villa Boninchi (Genève) : Université de Genève, 31 oct. 2023

Laurent Filliettaz [Cliquer pour agrandir]

Résumé | L’objectif de cette contribution est de présenter et de discuter une méthodologie de formation et de recherche, l’analyse collective des interactions, et d’en questionner les spécificités et les apports possibles pour le développement de compétences d’interaction dans le champ de l’accompagnement en formation. Depuis une dizaine d’années environ, se sont développées dans le champ de la formation des adultes des démarches de formation, inspirées des principes de l’analyse des interactions, et qui placent au centre de l’attention le travail en tant qu’accomplissement collectif (Filliettaz et al., 2021). L’analyse des interactions consiste en un dispositif à la fois collaboratif et collectif, dans lequel un ou plusieurs chercheurs endossent un rôle de formateur pour accompagner une analyse collective de données audio-vidéo documentant le travail effectué dans sa dimension communicationnelle et langagière (Filliettaz, 2022 ; Trébert & Durand, 2019).

Dans cette communication, nous nous proposons d’examiner comment ce dispositif de formation par l’analyse des interactions a été mis en œuvre dans un contexte particulier, celui de la formation continue d’éducateurs spécialisés actifs dans le champ du handicap. A partir d’une analyse des traces enregistrées de séquences de co-analyse impliquant les « personnes ressources » en interaction avec les éducateurs accompagnés, nous nous appliquerons à montrer comment le dispositif de l’analyse collective des interactions permet aux participants de s’orienter vers la part interactionnelle de leur travail d’accompagnement.

En particulier, nous nous centrerons sur le repérage par les participants d’une compétence interactionnelle spécifique, celle qui consiste à accomplir des pratiques corporellement incarnées dans les entretiens d’accompagnement. A partir du repérage de conduites gestuelles, de regards et d’orientations corporelles, le groupe s’oriente collectivement dans un processus d’enquête portant sur la nature « multimodale » de pratiques d’accompagnement, ne réduisant pas l’interaction avec les professionnels à un simple échange verbal. Cette orientation vers la dimension matérielle et incarnée de l’interaction devient pour la démarche de recherche conduite l’indice d’un effet du dispositif de formation sur le développement d’une compétence d’interaction (Filliettaz & Zogmal, 2021).

Laurent Filliettaz [Cliquer pour agrandir]

MAHMOUD, Marwa – « Compétences » et entretien narrativo-explicitatif : réflexions autour de bases théoriques. In Journées scientifiques ECRIRE (org. Nathalie Muller Mirza, Vittoria Cesari Lusso & Antonio Iannaccone) : 3.Les aspects méthodologiques et épistémologiques de l’étude des compétences mises en acte dans l’activité concrète. Villa Boninchi (Genève) : Université de Genève, 31 oct. 2023

Marwa Mahmoud [Cliquer pour agrandir]

BINET, Michel; JONDEAU, Claire – Formalisation conjointe des compétences incorporées dans l’action située. Co-analyse  conversationnelle et explicitante en autoconfrontation. In Journées scientifiques ECRIRE (org. Nathalie Muller Mirza, Vittoria Cesari Lusso & Antonio Iannaccone) : 3.Les aspects méthodologiques et épistémologiques de l’étude des compétences mises en acte dans l’activité concrète. Villa Boninchi (Genève) : Université de Genève, 31 oct. 2023

Binet & Jondeau [Cliquer pour agrandir]

Résumé | Les activités que nous réalisons, de façon répétée et sur un temps long, dans les cadres interactionnels de notre vie sociale et professionnelle incorporent des compétences que nous maîtrisons dans le cours de l’action, sur un mode pratique plus que métadiscursif : je sais faire sans nécessairement savoir dire, savoir pointer et décrire verbalement les micro-savoirs d’action située qui sont à la base de mes compétences.

Constituer ces savoirs incorporés, largement ignorés comme tels par l’acteur lui-même, car fonctionnant à son insu, en objet d’étude, est un défi pour les chercheur-e-s en sciences sociales et humaines.

Les études de corpus d’enregistrements menées en analyse de conversation (AC) témoignent de la portée et de l’heuristicité des analyses finement détaillées rendues possible par de multiples réécoutes. Les travaux de recherche mobilisant les techniques d’explicitation ouvrent la possibilité d’explorer les activités mentales des sujets dans le cours de l’activité interactionnelle. Le couplage de l’AC et de techniques d’entretien issues de l’Entretien d’Explicitation (EdE) lors d’entretiens d’autoconfrontation permet de compléter les descriptions en troisième personne de l’AC par des descriptions en première personne, qui offrent un accès plus complet aux vécus subjectifs des acteurs.

La co-recherche praticienne que nous menons depuis 2019 à l’ADAC, association prestataire de services d’interventions dans le conseil en économie sociale familiale et organisme de formation, qui a généré deux corpus, l’un d’enregistrements d’entretiens d’accompagnement social, l’autre d’enregistrements de sa co-analyse conversationnelle et explicitante avec les praticiennes-chercheures de l’équipe, lors de sessions d’autoconfrontation, sera le principal support de notre exposé. Tout en contribuant à une formalisation conjointe, par une voie descriptive, des savoirs d’action située des conseillères, maintenues en position d’autorité épistémique, le dispositif de co-analyse mis en place produit chez celles-ci des effets de (re)connaissance et de prise de conscience de leurs propres microsavoirs incorporés dans leurs pratiques.

[Cliquer pour agrandir]

Journées scientifiques ECRIE (Genève, 30-31 Oct. 2023) [Cliquer pour agrandir]

Michel G. J. Binet

Professeur Universitaire à l’ISSSL-UL (Instituto Superior de Serviço Social de Lisboa – Universidade Lusíada) - Chercheur en Travail social - Docteur en Anthropologie - Analyste de Conversation - Coord. do Lab•FEACC - Chercheur Associé ADAC - Consultant - Formateur - Traducteur (portugais-français) - Membre du Conseil du GIS Hybrida-IS, Groupement d'Intérêt Scientifique en Travail social

More Posts


OpenEdition sugere que esta publicação seja citada da seguinte forma:
Michel G. J. Binet (27 de Outubro de 2023). Participation en qualité de chercheurs invités aux Journées scientifiques VIVRA / ECRIRE « 3-Les aspects méthodologiques et épistémologiques de l’étude des compétences mises en acte dans l’activité concrète », Genève, 30-31 Octobre 2023. Lab•FEACC. Recuperado em 14 de Julho de 2024 de https://doi.org/10.58079/oy5g


Deixe um comentário

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios marcados com *

Este site utiliza o Akismet para reduzir spam. Fica a saber como são processados os dados dos comentários.