O Acompanhamento social em ESF (Économie Sociale Familiale)

Projet CEA-CESF | Corpus d’autoenregistrements d’Entretiens d’Accompagnement en Économie Sociale Familiale

Resumo
(em português)

Co-investigação profissional (Co-Recherche praticienne), o Projeto CEA-CESF é um estudo de corpus de autogravações de “entrevistas de acompanhamento social” no campo profissional do Conselho em Economia SocioFamiliar (CESF), desenvolvido em França ao abrigo de uma cooperação científica entre (1) o meio académico, representado por duas Unidades de Investigação, dos sistemas científicos português (CLISSIS) e francês (CIRNEF), e (2) o meio profissional, representado pela ADAC, instituição de base associativa que presta serviços de aconselhamento em Economia SocioFamiliar.

Trata-se, portanto, de um Projeto conjunto, que, do lado do meio profissional, integra a Unidade investigativa já formalmente constituída no organograma da ADAC, sob a designação de ESF-Lab. No âmbito deste Espaço dedicado a atividades internas de cariz investigativo e formativo, a ADAC promove de longa data uma cultura organizacional que valoriza a reflexão individual e coletiva, na interseção da ação profissional e da investigação. Esta cultura organizacional explica o elevado nível de participação ativa da ADAC, representado no projeto por um total de quatro profissionais pertencentes ao seu quadro técnico, que aceitaram autogravar as suas práticas de acompanhamento social e de participar em sessões de co-análise conversacional e fenomenológica, por autoconfronto com as gravações efetuadas.

Claire Jondeau (GEACC), que elabora ao abrigo deste projeto uma tese de doutoramento, sob a orientação científica de Richard Wittorski (Univ. Rouen Normandie) e de Michel Binet (ISSSL-ULL), é ela própria Conseillère en Économie Sociale Familiale, na ADAC. Formada no método da Entrevista de Explicitação (EdE) fenomenológica, Claire Jondeau é simultaneamente e de forma articulada (1) coordenadora do projeto, juntamente com Michel Binet (GEACC), (2) uma profissional realizando um auto-estudo por autoconfronto acompanhado e (3) uma investigadora que co-dinamiza e orienta com Michel Binet as sessões de co-análise nas quais participam as suas colegas, integradas na qualidade de co-investigadoras na equipa do projeto : Adeline Rouyer-Fessard, Célia Bréant, Laurie Balp e Nathalie Saury.


Projet CEA-CESF | Corpus d’autoenregistrements d’Entretiens d’Accompagnement dans le champ professionnel du Conseil en Économie Sociale Familiale

 

Étude dite de corpus, le Projet CEA-CESF a pour première base empirique un corpus d’autoenregistrements d’Entretiens d’accompagnement collecté par quatre Conseillères en Économie Sociale Familiale de l’Association ADAC, sous la double coordination d’une cinquième Conseillère ESF de l’ADAC, Claire Jondeau, doctorante en Sciences de l’Éducation formée à l’Entretien d’Explicitation phénoménologique (EdE), et d’un chercheur et professeur universitaire en Travail social, Michel Binet, docteur en Anthropologie, spécialiste en Analyse Conversationnelle ethnométhodologique (ACE).


Membres de l’Espace de télétravail réservé au Projet CEA-CESF sur la plateforme Ortolang (Cliquer pour agrandir)

La composition de cette équipe de 6 co-chercheur.e.s est le fruit d’une volonté partagée de traduction, dans des pratiques effectives de co-recherche, d’une association entre le milieu professionnel et le milieu académique, en vue et au nom de la co-construction d’un champ de Recherche impliquée (ou dite aussi Recherche praticienne) en Travail social, projet collectif porté par le GIS Hybrida-IS, réseau mixte de laboratoires universitaires et de structures de recherche d’écoles de formation en Travail social, impliquant plus de 90 chercheur.e.s, dont Michel Binet et Claire Jondeau.

Le montage institutionnel du Projet renforce cette association, au plus proche du métier et du terrain professionnel de son exercice. L’Association ADAC a en effet accepté d’être le siège principal du Projet, en accueillant celui-ci au sein de son propre espace de recherche, baptisé ESF-Lab, et en créant un climat institutionnel et des conditions qui favorisent une forte implication et participation de ses collaboratrices au développement de celui-ci : Cinq des six membres de l’équipe du Projet sont des collaboratrices de l’ADAC.

C’est la méthodologie de co-recherche praticienne propre au Projet CEA-CESF qui donne sens et vie à un tel montage institutionnel : l’Association ADAC n’est pas le simple terrain d’une enquête menée par des chercheurs extérieurs à l’organisation et au métier, dépourvus de formation et de bagage expérientiel en Économie Sociale Familiale (ESF) ; les praticien.ne.s ne sont pas des sujets passifs se laissant observés puis déléguant à des tiers le travail d’analyse de leurs propres pratiques, selon des approches et des grilles ancrées dans des champs disciplinaires autres que celui du Travail social et, plus précisément, de l’Économie Sociale Familiale.


Le milieu professionnel, co-acteur de la Scientifisation du Travail social, au plus près des pratiques : L’Association ADAC (Cliquer pour agrandir)

Première intéressée au travail collaboratif de description, explicitation et formalisation des savoirs engagés dans l’action professionnelle, moteur d’un processus collaboratif de scientifisation située du Travail social, l’Association ADAC possède de longue date une dynamique de recherche qui a pour principal moteur l’Analyse des activités et des pratiques professionnelles.

Le Projet CEA-CESF surgit comme une opportunité dont s’est saisie l’ADAC afin de donner continuité et d’approfondir cette dynamique d’investigation interne, par un projet qui, tout en lui permettant de resserrer ses liens avec le milieu académique, représenté par deux laboratoires universitaire, le CLISSIS_GEACC et le CIRNEF,  propose et opérationnalise un dispositif innovant d’Analyse des pratiques, à la croisée de deux approches analytiques issues de deux traditions de recherche indépendantes l’une de l’autre, jamais ou rarement articulées : l’Entretien d’Explicitation phénoménologique (EdE) et l’Analyse Conversationnelle ethnométhodologique (ACE).

Le titre complet attribué au Projet au cours des négociations d’ouverture de terrain, qui ont débouché sur une adoption de celui-ci comme partie intégrante des propres activités de recherche de l’ADAC, est le suivant : Recherche praticienne (et usagère) par co-analyse conversationnelle et phénoménologique en économie sociale familiale (ESF) : Autoconfrontation et Accompagnement maïeutique d’une Recherche-formation-action.


Projet CEA-CESF | Dispositif de Co-recherche praticienne, par autoconfrontation (Cliquer pour agrandir)

Praticienne et doctorante rattachée au CIRNEF et au CLISSIS_GEACC, membre actif du GIS Hybrida-IS, Claire Jondeau a un double ancrage dans le milieu professionnel et le milieu académique, ainsi qu’une formation dans la pratique de l’Entretien d’Explicitation phénoménologique (EdE), qui correspond à l’une des deux approches mobilisées dans la méthodologie du Projet. Les deux chercheurs académiques fortement impliqués dans le Projet, à titre de Coordinateur et à celui de Consultant scientifique, sont, respectivement, le directeur et le co-directeur de sa thèse de doctorat en Sciences de l’Éducation préparée à l’Université de Rouen Normandie : Richard Wittorski et Michel Binet. Tous deux sont membres actifs du GIS-Hybrida-IS, Réseau de recherche dont Richard Wittorski est le directeur.


Élaboration en cours d’une Thèse de Doctorat : Double Validation professionnelle et académique de la Recherche (Cliquer pour agrandir)

Patrick Lechaux, Chef de Projet du GIS Hybrida-IS, docteur en Sciences de l’Éducation, lui-même chercheur en Travail social formé à l’Entretien d’Explicitation (EdE), a contribué à la genèse du Projet, dont il accompagne le développement en qualité de Consultant scientifique.

D’autres interlocuteurs scientifiques et professionnels seront invités à dialoguer avec l’équipe de co-chercheurs, pour discuter les résultats d’analyse et aborder leur valorisation dans le cadre d’actions de formation.

Fondateur et coordinateur du Grupo de Etnometodologia e Análise Conversacional da Clusividade social (GEACC), Groupe de Recherche du CLISSIS, Unité de recherche portugaise en Travail social adossé à un programme de Doctorat en Travail social et bénéficiant d’un financement public (FCT), Michel Binet a introduit l’Analyse Conversationnelle ethnométhodologique (ACE) et les Études de corpus dans la recherche et la formation en Travail social au Portugal. L’histoire des dispositifs méthodologiques mis au point et successivement adoptés au sein du GEACC dessine une trajectoire qui part de la recherche sur le travail social relevant du paradigme de la recherche appliquée et aboutit à la recherche en travail social, selon un paradigme de recherche impliquée ou praticienne, qui associe les professionnel.le.s à l’analyse de leurs propres pratiques professionnelles, par autoconfrontation à des traces sonores ou vidéo de celles-ci.
Le Projet CEA-CESF constitue donc pour le GEACC à la fois un aboutissement et une opportunité de progresser dans la mise au point d’un nouveau dispositif de co-recherche praticienne qui combine les apports de l’ethnométhodologie et de la phénoménologie, sous la forme de sessions online d’autoconfrontation et de co-analyse.


Sessions online de co-analyse conversationnelle et phénoménologique du travail en train de se faire (Cliquer pour agrandir)

La collecte de corpus d’(auto)enregistrements, sonores ou vidéo, est une option méthodologique qui permet de consolider l’Analyse des pratiques professionnelles : celle-ci ne repose plus sur des récits descriptifs à partir de données mémorielles, méthode d’étude indirecte qui induit des pertes de données et fragilise l’analyse, mais sur des traces sonores ou vidéo de l’activité en train de se faire, qui la rendent directement descriptible et analysable par des (ré)écoutes ou des (re)visionnements ayant pour cadre ces sessions d’autoconfrontation accompagnée. Le travail de remémorisation du vécu de l’Entretien d’accompagnement étudié est ancré dans les détails interactionnels conservés dans les traces de l’activité. Ces détails réécoutables offrent une base empirique à un travail de récupération mémorielle par la praticienne de ses pensées et de ses émotions, sous la forme de descriptions et d’explicitations en première personne, travail d’autodescription guidé selon la méthodologie de l’Entretien d’Explicitation (EdE). L’ Analyse Conversationnelle (ACE) guide la description et la formalisation des savoirs professionnels construits et incorporés dans les pratiques. Combinés, l’EdE et l’ACE alimentent un dispositif hybride d’accompagnement maïeutique des praticiens-chercheurs, qui facilite l’identification et la formalisation des savoirs professionnels par les praticiens eux-mêmes, alors maintenus en position d’autorité épistémique, et se révèle un puissant analyseur de la cognition-en-acte dans la pratique professionnelle.

Le dispositif permet également d’embarquer des personnes accompagnées, selon une démarche qui complète la recherche praticienne par de la recherche dite usagère. Le Projet suit cette démarche, sur une moindre échelle, car celle-ci opérationnalise la recherche comme un moyen d’intervention sociale supplémentaire, apte à renforcer le pouvoir d’agir des personnes accompagnées.


Données collectées (Cliquer pour agrandir)

La collecte en amont d’un corpus d’Entretiens d’Explicitation (EdE) réalisés selon la méthode la plus répandue, c’est-à-dire, sans autoconfrontation avec des traces de l’activité, permettra une analyse contrastive de l’heuristicité et de la portée de l’EdE, par comparaison avec celles du Dispositif que nous venons de décrire.

Le corpus des enregistrements des Sessions d’autoconfrontation et de co-analyse conversationnelle et phénoménologique est à la fois la principale base empirique de la recherche (conjointement avec le corpus d’autoenregistrements d’Entretiens d’accompagnement) ainsi qu’un premier support de conservation des résultats d’analyse obtenus collaborativement dans le cadre de ces sessions, qui constituent le principal dispositif méthodologique de cette Co-Recherche praticienne en ESF.

Cadres des Activités de Recherche [Cliquer pour agrandir]

La thèse, les articles et les communications, ainsi que des actions de formation, constitueront d’autres modalités de communication et de remise au travail des résultats conjointement atteints.

 

Michel Binet & Claire Jondeau
Octobre 2020


Présentation Prezi [en français] | Link

Apresentação Prezi [em português] | Link


(Binet & Jondeau, 2021)* [Cliquer pour agrandir]

(*) Ref.: Binet, M. & Jondeau, C. (22/04/2021) ‘Autoconfrontation accompagnée et Recherche-Formation en première personne en Travail social : Un défi théorico-méthodologique’, in. 6o Congresso Internacional de Serviço Social, Lisboa: 6-CISS.


PROGRAMME DE LA RECHERCHE – FORMATION
– Rencontres ADAC 2021–

“Mise en visibilité des savoirs de l’action des C ESF lors des
entretiens d’accompagnement social, par autoconfrontation
accompagnée : une co-recherche praticienne au sein de
l’ADAC”

Pour en savoir plus : Link


Michel G. J. Binet

Professeur Universitaire à l’ISSSL-ULL (Instituto Superior de Serviço Social de Lisboa – Universidade Lusíada de Lisboa) - Chercheur en Travail social - Docteur en Anthropologie - Analyste de Conversation - Membre du Conseil du GIS Hybrida-IS, Groupement d'Intérêt Scientifique en Travail social

More Posts

Groupe d’Ethnométhodologie et d’Analyse Conversationnelle de la Clusivité sociale

Pesquisar OpenEdition Search

Você sera redirecionado para OpenEdition Search